ACTIVITÉS

Club en littérature

Les quatre rencontres d’une durée de deux heures coûtent 50 $ et votre abonnement aux Amis (30$) doit être à jour. Cette activité est réservée aux membres de l’Association et est animée par Karine Fortin. Cette dernière anime des clubs de lecture en bibliothèques depuis 2009 en tant qu’animatrice culturelle, diplômée en Études littéraires et en Animation culturelle. Les rencontres sont au cœur de sa démarche de médiatrice entre les livres, les bibliothèques et les citoyen.nes. Elle est convaincue que la littérature, par la liberté qu’elle donne aux lecteur.ices, ouvre à différentes expériences et aux changements profonds.

 

DATES DES RENCONTRES :

Groupe 1 : en mode PRÉSENTIEL : jeudi 16 février*, 16 mars, 13 avril et 11 mai 2023 de 13 h 30 à 15 h 30 au local M.455 (1 places est encore disponible)

Groupe 2 : en mode VIRTUEL : jeudi 23 février*, 23 mars, 20 avril et 18 mai 2023 de 19 h à 21 h (3 places sont encore disponibles)

Vous pouvez vous inscrire en envoyant un courriel à l’adresse suivante : amis@banq.qc.ca.

Une confirmation d’inscription et les modalités de paiement (en mode électronique) vous parviendront dans la semaine du 9 janvier. Notez que nos bureaux seront fermés du 22 décembre au 8 janvier (inclusivement) et que nous ne répondrons pas aux courriels durant cette période.

Prenez note que les places sont attribuées selon le principe du « premier arrivé, premier servi ».

 

LISTE DES TITRES AU PROGRAMME :

Février

Hélène DORION. Pas même le bruit d’un fleuve. Alto, 2022 [2020], 192 p., 22,95 $. https://zonelibre.leslibraires.ca/livres/pas-meme-le-bruit-d-un-helene-

« Quand Hanna découvre, parmi les effets de sa mère récemment décédée, des carnets, femme silencieuse, absente de sa propre vie.

Remontant le siècle, le long du Saint-Laurent, de Montréal à Pointe-au-Père, suivant des marées parfois cruelles, Hanna retrouvera la trace du premier amour de sa mère et retournera jusqu’en 1914, au moment du naufrage de l’Empress of Ireland. Elle apprendra qu’une catastrophe forme le tronc de tragédies intimes qui traversent les générations et que les survivants sont parfois les vrais naufragés. Sur cette route qui la conduit vers elle-même, elle pourra compter sur la force de l’art et de l’amitié pour éclairer sa quête. La poésie gonflant ses voiles, Pas même le bruit d’un fleuve emporte dans son sillage son lot de révélations, de miracles et de mystères. »

*Des pièces musicales ont accompagné Hélène Dorion dans l’écriture de ce roman. Elle en a fait une liste de lecture disponible pour écoute sur Spotify. » (https://editionsalto.com/livres/pas­meme-le-bruit-dun-fleuve/)

Mars

Toni MORRISON. Home, 10-18, 2013 [2012], 128 p., 11,95 $. https://zonelibre.leslibraires.ca/livres/home-toni-morrison-9782264058799.html

« Frank Money est Noir, brisé par la guerre de Corée, en proie à une rage folle. À Atlanta, il doit retrouver sa jeune sœur Cee, cobaye d’un médecin blanc, pour regagner Lotus en Géorgie, la ville de son enfance ~ “le pire endroit du monde”. S’engage pour lui un périple dans l’Amérique ségrégationniste des années 1950 où dansent toutes sortes de démons. Avant de trouver, peut-être, l’apaisement. Parabole épurée, violemment poétique,  Home raconte avec une grâce authentique la mémoire marquée au fer d’un peuple et l’épiphanie d’un homme. » (https://www.lisez.com/livre-de-poche/home/9782264058799)

Avril

Clara DUPONT-MONOD. S’adapter. Le livre de poche, 2022 [2021], 144 p., 13,95 $. https://zonelibre.leslibraires.ca/livres/s-adapter-clara-dupont-monod-9782253936718.html

« C’est l’histoire d’un enfant différent, toujours allongé, aux yeux noirs qui flottent. C’est l’histoire de sa place dans la maison cévenole où il naît, au milieu de la nature puissante ; de sa place dans la fratrie et dans les enfances bouleversées. Celle de l’aîné, qui, dans sa relation fusionnelle avec l’enfant, s’abandonne et se perd. Celle de la cadette, dans la colère et le dégoût de celui qui a détruit l’équilibre. Celle du petit dernier qui a la charge de réparer, tout en vivant escorté d’un frère fantôme. Comme dans les contes, les pierres de la cour témoignent.

La naissance d’un enfant handicapé racontée par sa fratrie. » (https://www.livredepoche.com/livre/sadapter-9782253936718)

Mai

Andrus KIVIRÄHK. Le papillon. Le tripode, 2021, 304 p., 17,95 $.

https://zonelibre.leslibraires.ca/livres/le-papillon-andrus-kivirahk-9782370552587.html

« Estonie, début du XXe siècle. Un soir, au sortir de l’usine dans laquelle il travaille, August rencontre par hasard le directeur du théâtre l’Estonia. Il quitte son emploi d’ouvrier et intègre la troupe, qui s’avère aussi loufoque qu’hypersensible : Pinna, le fondateur, les comédiens Alexander, Eeda, Sällik, Oskar… mais aussi Erika, sa future femme, qui rejoint le théâtre peu de temps après lui. Elle symbolisera le Papillon, l’emblème du théâtre, en lui insufflant la légèreté dont le début de siècle prive le pays. Les planches de l’Estonia sont bientôt le seul lieu où la liberté et l’amour peuvent encore résonner, où les rires de l’amitié, les jeux et l’espièglerie ont encore leur place. Mais le théâtre, comme le papillon, est gracile : la brutale réalité du monde s’y invite, et, aux alentours, le chien gris qui la représente rôde et menace de soumettre cette troupe de rêveurs solidaires à la violence, à la séparation et à la mort.

Roman le plus doux et le plus mélancolique d’Andrus Kivirähk, Le Papillon est une ode à la vie, à son renouvellement perpétuel, et à la création artistique. » (https://le-tripode.net/livre/andrus­kivirahk/meteore/le-papillon)

Pour consulter la liste complète des œuvres lues depuis le tout début du clubs des lecture en littérature, cliquez ici. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Club en histoire

Les quatre rencontres d’une durée de deux heures coûtent 50 $ et votre abonnement aux Amis (30$) doit être à jour. Cette activité est réservée aux membres de l’Association et est animée par Yanic Viau, spécialiste en histoire.

 

DATES DES RENCONTRES :

Groupe 1 : en mode PRÉSENTIEL : mercredi 8 février, 8 mars, 12 avril et 10 mai 2023 de 19 h à 21 h au local M.455 (COMPLET)

Groupe 2 : en mode VIRTUEL : mercredi 22 février, 22 mars, 26 avril et 24 mai 2023 de 19 h à 21 h (6 places sont encore disponibles)

 

Vous pouvez vous inscrire en envoyant un courriel à l’adresse suivante : amis@banq.qc.ca.

Une confirmation d’inscription et les modalités de paiement (en mode électronique) vous parviendront dans la semaine du 9 janvier. Notez que nos bureaux seront fermés du 22 décembre au 8 janvier (inclusivement) et que nous ne répondrons pas aux courriels durant cette période.

Prenez note que les places sont attribuées selon le principe du « premier arrivé, premier servi ».

 

LISTE DES TITRES AU PROGRAMME :

Février

LITALIEN, Raymonde, Jean-François PALOMINO et Denis VAUGEOIS, La mesure d’un continent. Atlas de l’Amérique du Nord, 1492-1814, Québec, Septentrion, 2008, 300 p., 30,00$.

Note : Une version en format poche de cet ouvrage, contenant uniquement les textes (sans les cartes géographiques), a été publiée en 2016 chez Bibliothèque québécoise. La police de caractère est un peu plus grande dans cette dernière édition.

Résumé : En mars 1493, Christophe Colomb rentre d’un long voyage, persuadé d’avoir touché les Indes. Pour atteindre l’Orient et ses trésors, il a fait le pari de traverser l’Atlantique. En réalité, il s’est heurté à un obstacle de taille, un immense continent qui lui barre la route de la soie et des épices. Des cartographes français le baptisent America. C’est le début de grandes explorations. À la recherche d’un passage vers l’Ouest, coureurs des bois, missionnaires, militaires, navigateurs et autres scientifiques en explorent les confins. Ils sillonnent les rivières, franchissent les portages, gravissent les montagnes et parcourent les plaines. Ils dessinent et cartographient le territoire en même temps qu’ils présentent et racontent ses habitants. Ils découvrent au passage les richesses de ces terres. Avec le poisson, le castor, le bois, les métaux précieux, de passage, le continent se fait habitat. (…) [La] parole est à ceux, Blancs et Indiens, qui ont marché, exploré et cartographié l’Amérique. Œuvres d’art, œuvres de sciences, mais aussi pièces stratégiques d’un échiquier mondial, les cartes géographiques qu’ils nous ont laissées sont d’irremplaçables témoins de cette quête de savoir. Elles tracent une nouvelle histoire de l’Amérique du Nord, nous permettant de prendre la mesure d’un continent.

Mars

SAINT-JACQUES, Denis et Marie-José DES RIVIÈRES (dirs.), Les médias parlent et chantent. Chroniques de la vie culturelle à Montréal durant la Crise et la Guerre, Montréal, Éditions Nota bene, 2018, 360 p., 25,95$.

Résumé : Durant la Crise et la Deuxième Guerre mondiale, on imagine Montréal sans ressources pour la culture, Montréal ligotée, bâillonnée. C’est bien mal la connaître. Au contraire, elle s’engage alors dans une des grandes révolutions du siècle, soit celle des médias qui parlent et qui chantent. Le cinéma, la radio, le disque y recomposent l’environnement du divertissement et des arts d’une manière surprenante. Et ces nouveaux médias ne remplacent pas la presse, le concert ou le théâtre, ils s’y ajoutent, multipliant l’offre à un point qu’on n’avait encore jamais vu. Cela révolutionne la vie chez soi où, en plus du journal et du magazine, dont les tirages explosent, le piano rencontre deux nouveaux concurrents, le gramophone et le récepteur radio. (…) On peut aussi sortir, ce que facilite un urbanisme stimulé par les nouvelles gares. Les salles de cinéma, de danse, se multiplient. (…) Ce bouleversement transforme le visage de la ville, comme nous le révèlent les peintres juifs, les radioromans, ou deux œuvres majeures du temps, Two solitudes et Bonheur d’occasion. On ne verra plus jamais Montréal avec les mêmes yeux, on n’entendra plus jamais Montréal avec les mêmes oreilles » (source : site de l’éditeur).

Avril

CHAPOUTOT, Johann, Libre d’obéir. Le management, du nazisme à aujourd’hui. Paris, Gallimard, 2020, 169 pages (coll. « NRF Essais »), 29,95$

Résumé :« Reinhard Höhn (1904-2000) est l’archétype de l’intellectuel technocrate au service du IIIe Reich [dans l’Allemagne nazie]. Juriste, il se distingue par la radicalité de ses réflexions sur la progressive disparition de l’État au profit de la « communauté » définie par la race et son «espace vital». Brillant fonctionnaire de la SS – il termine la guerre comme Oberführer (général) –, il nourrit la réflexion nazie sur l’adaptation des institutions au Grand Reich à venir – quelles structures et quelles réformes ? Revenu à la vie civile, il crée bientôt à Bad Harzburg un institut de formation au management qui accueille au fil des décennies l’élite économique et patronale de la République fédérale d’Allemagne (RFA) : quelque 600 000 cadres issus des principales sociétés allemandes, sans compter 100 000 inscrits en formation à distance, y ont appris, grâce à ses séminaires et à ses nombreux manuels à succès, la gestion des hommes. Ou plus exactement l’organisation hiérarchique du travail par définition d’objectifs, le producteur, pour y parvenir, demeurant libre de choisir les moyens à appliquer. Ce qui fut très exactement la politique du Reich pour se réarmer, affamer les populations slaves des territoires de l’Est, exterminer les Juifs. Passé les années 1980, d’autres modèles prendront la relève (le japonais, par exemple, moins hiérarchisé). Mais le nazisme [selon la thèse défendue par l’auteur Johann Chapoutot] aura été un grand moment managérial et une des matrices du management moderne » (source : site de l’éditeur).

Mai

GRANDPIERRE, Véronique, Histoire de la Mésopotamie, Paris, Gallimard, 2010, 544 p. (coll. « Folio – Histoire », 175), 24,95$.

Résumé : Mésopotamie, Ur, Babylone, le Déluge, Gilgamesh… Ces mots sont familiers, mais que savons-nous véritablement des débuts de l’Histoire ? L’architecture de terre crue ou l’écriture cunéiforme, incisée dans de l’argile tels de petits clous, paraissent n’avoir guère de rapport avec notre civilisation. Or notre culture est l’héritière de manières mésopotamiennes de faire : le découpage du temps (mois, semaine, jour), les symboles religieux (le croissant de lune, l’arbre indissociable de ceux qui permirent sa redécouverte voilà à peine deux siècles (…). Aujourd’hui discipline à part entière, l’assyriologie dispose de documents – des inscriptions officielles, des textes scolaires, des documents comptables d’exploitations, des actes de propriété, des lettres de simples particuliers – grâce auxquels nous est livré accès à des menues données qui font défaut pour les civilisations grecque, romaine, voire égyptienne. Nous voilà éclairés sur les commencements de l’Histoire (…) » (source : site de l’éditeur).

 

 

Pour consulter la liste complète des œuvres lues depuis le tout début des clubs de lecture en histoire, cliquez ici.

 

 

 

 

 

 

Généralités

Une entente avec la librairie Zone Libre, située au 262 Sainte-Catherine Est, permet d’obtenir les titres de la session avec un rabais de 15%. Il suffit de présenter sa carte de membre des Amis pour y avoir droit.

Tous les membres en règle reçoivent l’information quant aux modalités d’inscription. Les places sont limitées.

ADHÉSION ET RENOUVELLEMENT

Devenez membre et vous pourrez ainsi profiter des nombreuses activités offertes.